•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les années lumière, ICI Première.
Les années lumière, ICI Première.
Les années lumière

Audio fil du dimanche 22 octobre 2017

Résumé

  • 12 heures 10 minutes

    Sommaire de l'émission avec Sophie-Andrée Blondin et l'équipe

  • 12 heures 12 minutes

    La physique secouée par les ondes gravitationnelles

    Représentation des rayons X produits par la fusion de deux étoiles à neutrons. Les rayons X forme un parachute bleu au dessus des étoiles en fusion.

    La physique secouée par les ondes gravitationnelles

    La récente détection d’ondes gravitationnelles issues de la fusion d’étoiles à neutrons marque le début d’une nouvelle ère pour la physique moderne. L’espace-temps, sorte de toile qui compose notre univers, est maintenant devenu un outil pour observer ce dernier. Renaud Manuguerra-Gagné nous parle de cette première observation des objets qui ont créé les ondes gravitationnelles.
  • 12 heures 33 minutes

    Le son de la science

  • 12 heures 34 minutes

    La dyslexie dans les yeux : Entrevue avec le physicien Albert Le Floch

    Clavier d'ordinateur noir avec des touches mal disposées, pour illustrer la dyslexie.

    Une cause de la dyslexie trouvée dans la rétine

    Si de nombreux scientifiques soutiennent que la dyslexie est d'origine neurologique, deux physiciens spécialistes de l'optique viennent de pousser l'explication plus loin. La partie de l'œil qui permet au cerveau de sélectionner un œil dominant serait identique dans les deux yeux chez les dyslexiques. La découverte est prometteuse pour le traitement de ce trouble de la lecture, selon Albert Le Floch, un des deux physiciens qui ont mené l'étude.
  • 12 heures 48 minutes

    Une idée reçue en vulgarisation scientifique

  • 12 heures 50 minutes

    Science critique avec Yves Gingras : Matière (noire) à réflexion

    Image d'un amas de galaxies, de gaz chauds et de matière noire, ce qui représenterait les plus grandes structures de l'Univers maintenues par la gravité.

    Matière noire : Yves Gingras critique la communauté scientifique

    L’humain ne peut observer qu’une petite partie de la matière qui compose l’Univers. Cependant, de nombreuses théories soutiennent qu’une matière inconnue pourrait expliquer la rotation des galaxies. La majorité des scientifiques la nomment matière noire, une masse invisible qui représenterait la majorité de la matière existante. L’historien des sciences Yves Gingras conteste le traitement que la communauté scientifique fait de ce concept trop souvent tenu pour acquis.
  • 13 heures

    Bulletin régional - CBF

  • 13 heures 6 minutes

    Sommaire de l'émission avec Sophie-Andrée Blondin et l'équipe

  • 13 heures 8 minutes

    Revue de l'actualité scientifique de la semaine

  • 13 heures 14 minutes

    La StaRRE de l’épuration des eaux

    Prise de vue aérienne par drone d’un champ de saules à Saint-Roch-de-l’Achigan. Au centre de l’image, les zones irriguées par des eaux usées se démarquent du reste de la plantation par la coloration plus foncée du feuillage des saules.

    Des saules pour recycler les eaux usées

    Les eaux usées de Saint-Roch-de-l'Achigan irriguent une plantation de saules depuis 2016. Exit les usines de traitement des eaux usées, désormais, les stations de récupération des ressources de l'eau (StaRRE) volent la vedette, car, quoi qu'on en pense, les eaux usées sont remplies de ressources.
  • 13 heures 28 minutes

    Question de science : La possibilité de désamorcer un ouragan

    Lever de soleil sur un ouragan, vu de l'espace.

    Pourra-t-on un jour contrôler les ouragans?

    Un auditeur des Années lumière demande s'il sera un jour possible de désamorcer un ouragan grâce à des moyens technologiques. Du big bang à la couleur de vos yeux, Marie-Pier Élie trouve réponse à vos questions de science.
  • 13 heures 37 minutes

    Scientifique et diplomate obligé

    Le drapeau déposé par la Russie dans les eaux de l'Arctique, en 2007.

    Souveraineté en Arctique, Ebola et énergie solaire : quand le scientifique devient diplomate

    Ancré dans la réalité des sujets qu'il scrute, le scientifique doit aussi tenir compte des intérêts politiques en cause. Si les tensions diplomatiques peuvent nuire aux objectifs de recherche, certains forums internationaux sont néanmoins le lieu d'échanges technologiques importants pour l'humanité.
  • 13 heures 49 minutes

    Le son de la science : La réponse avec Dominique Lapointe

  • 13 heures 52 minutes

    La science ailleurs : Soucoupe Volante, un numéro spécial France-Québec

  • 13 heures 57 minutes

    Mot de la fin