•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Les Acadiens plus exposés aux maladies génétiques?

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 6 mai 2022

Les Acadiens plus exposés aux maladies génétiques?

Les Acadiens plus exposés aux maladies génétiques?

Deux hommes souriant dans l’entrée d’un stationnement tiennent en main un document.
Éric Allain (à gauche) et Philippe-Pierre Robichaud (à droite) tiennent un document de leur recherche. PHOTO : Radio-Canada / NICOLAS STEINBACH

Des chercheurs basés au CHU Dumont de Moncton ont publié une étude pilote au sein de la population acadienne, il semblerait qu'il y ait des variations génétiques causées par certaines maladies au sein de cette population. D'ailleurs, la région de Memramcook était l'échantillon, c'est la région où il y a le plus d'ethnicité, décrit le chercheur Éric Allain.

Ils ont comparé les variantes génétiques de soixante individus en bonne santé avec une population référence européenne blanche. Ils se sont rendu compte qu’il y avait des variantes génétiques rares qui pouvaient causer des maladies graves.

Le recrutement de soixante individus dans la Péninsule acadienne est fini, mais il est en cours pour la région de Madawaska et Restigouche, explique-t-il

Denis s’est entretenu avec le chercheur Éric Allain.