•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La pénurie de main d'oeuvre affecte l'industrie du boeuf

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 1 décembre 2021

La pénurie de main d'oeuvre affecte l'industrie du boeuf

La pénurie de main d'oeuvre touche l'industrie du boeuf

Une vache dans un champ.
Une vachePHOTO : Associated Press / Charlie Neibergall
Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Le réveil / Île-du-Prince-ÉdouardPublié le 1 décembre 2021

Atlantic Beef Products, une entreprise de transformation de viande basée à Albany à l'Île-du-Prince-Édouard, a annoncé qu'elle souffre d'un manque de main-d'œuvre locale qualifiée. Environ 15 sont présentement vacants dans cette entreprise de 165 employés.

Dans le passé, l'entreprise s'est appuyée sur une main-d'œuvre étrangère, provenant de pays dotés d'industries de transformation de la viande, mais les voyages et le franchissement des frontières sont devenus plus difficiles en raison de la pandémie.

Darlene Sanford, qui élève des bovins à Mont-Carmel, nous explique au micro du Réveil quels sont les impacts sur sa propre entreprise de ce manque de main-d'œuvre dans l'abattage.

« À court terme, ce n'est pas trop grave, on fait notre planification un peu plus en avance. Si ça continue à plus long terme, ça va nous poser des problèmes. On ne va pas être capable de produire autant de viande, la production va être contenue par un manque d'abattage. »

— Une citation de  Darlene Sanford, éleveuse de bovins

Avec les informations de Denis Duchesne.