•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Y a-t-il des solutions au déclin de la Région Évangéline?

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 25 novembre 2021

Y a-t-il des solutions au déclin de la Région Évangéline?

Y a-t-il des solutions au déclin de la Région Évangéline?

La façade du campus de Wellington du Collège de l'Île.
Le Collège de l’Île, anciennement appelé la Société éducative de l’Île-du-Prince-Édouard, avait ouvert son centre de formation aux adultes de Wellington en octobre 1994.PHOTO : Radio-Canada / Julien Lecacheur
Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Le réveil / Île-du-Prince-ÉdouardPublié le 25 novembre 2021

Il est de plus en plus difficile d'ignorer le déclin que subit la région Évangéline depuis plusieurs années. Le départ du Collège de l'Île vers Summerside, annoncé récemment, ainsi que la crainte de voir la Commission scolaire de langue française faire de même, contribue à ce sentiment d'insécurité.

Des membres de la communauté se mobilisent pour que les choses changent, pour que la communauté soit plus active et plus vibrante, mais est-il trop tard?

Au micro du Réveil, le directeur du Centre scolaire-communautaire Évangéline, Nick Arsenault, nous donne son sentiment.

« Quand on perd 20, 30 emplois en français, c'est clair que ce n'est pas quelque chose qui est facile à observer. On ne peut pas se cacher, beaucoup de choses ont été construites dans les années 1970 ou 1980, et dans les derniers vingt ans on dirait que ça a juste été la maintenance de ces infrastructures-là, il n'y a pas vraiment eu de nouveautés, des cafés, des projets d'hébergement. »

— Une citation de  Nick Arsenault, Centre scolaire-communautaire Évangéline

Avec les informations de Denis Duchesne.