•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Transport aérien :  les effets du retrait temporaire de PAL Airlines

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 10 novembre 2021

Transport aérien :  les effets du retrait temporaire de PAL Airlines

Transport aérien : les effets du retrait temporaire de PAL Airlines

Un homme, vêtu de rouge aide un avion bi-moteur de la compagnie PAL Airlines à se stationner à l'aéroport de Charlottetown.
Le premier avion de la compagnie PAL Airlines a atterri le vendredi 30 juillet à l'aéroport de Charlottetown en provenance d'Halifax.PHOTO : Anthony Davis
Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Le réveil / Île-du-Prince-ÉdouardPublié le 10 novembre 2021

Pal Airlines a suspendu ses activités à l'aéroport de Charlottetown, le dernier vol ayant eu lieu la semaine dernière. D'autres aéroports en Atlantique sont également touchés par cette décision temporaire de la compagnie aérienne.

Dans le détail, ce sont les vols de PAL Airlines à partir de Charlottetown, Fredericton et Saint-Jean (Nouveau-Brunswick) à destination d'Halifax qui sont tous suspendus jusqu’au printemps alors que le service y avait tout juste débuté à l'été 2021.

La compagnie avance une baisse de la demande pour les trajets vers la Nouvelle-Écosse pour justifier sa décision.

La journaliste Gabrielle Drumond s’est entretenue avec Mehran Ebrahimi, de l’Observatoire de l’aéronautique et de l’aviation civile de l'Université du Québec à Montréal, pour analyser la situation au Réveil.

« Ce n’est pas normal pour les citoyens, pour les gens qui ont besoin de ce service. Ceci étant dit, nous sommes encore au milieu d'une pandémie d'une envergure qu'on n'a jamais connue auparavant, il est évident que les compagnies aériennes sont très nerveuses dans cette situation-là. »

— Une citation de  Mehran Ebrahimi, Observatoire de l’aéronautique et de l’aviation civile de l’Université du Québec à Montréal

À l’île, la compagnie Pal Airlines offrait le trajet entre Halifax et Charlottetown trois fois par semaine. Les autorités aéroportuaires estiment néanmoins que l’impact de cette suspension sur le marché sera minime.

Avec les informations de Gabrielle Drumond.