•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les enjeux des femmes lors des élections en N.-É.

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 23 juillet 2021

Les enjeux des femmes lors des élections en N.-É.

Les enjeux des femmes lors des élections en N.-É.

Une femme prend sa tête dans ses mains.
Les femmes ont été affectées de façon disproportionnée pendant la pandémie, avec une augmentation de la violence fondée sur le genre et une augmentation des responsabilités, explique Élizabeth Vickers-Drennan, collaboratrice aux projets de Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse.PHOTO : getty images/istockphoto / nicoletaionescu
Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Le réveil / Île-du-Prince-ÉdouardPublié le 23 juillet 2021

La première semaine de campagne électorale s'achève en Nouvelle-Écosse. Plusieurs annonces et promesses ont été faites, et tous les partis ont présenté leurs plateformes électorales. Nous avons eu des conversations avec divers organismes francophones de la Nouvelle-Écosse cette semaine pour leur demander quelles sont leurs attentes durant cette campagne électorale.

Élizabeth Vickers-Drennan, collaboratrice aux projets de Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE), regrette la sous-représentation des femmes en politique.

Nulle part au Canada, dans aucune province, aucun territoire, il n’y a la parité au niveau des députés provinciaux, explique-t-elle, notant que la Nouvelle-Écosse est en sixième position au pays sur ce sujet, avec 30 % de femmes dans la législature.

« Du travail peut être encore fait. »

— Une citation de  Élizabeth Vickers-Drennan, collaboratrice aux projets de Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse

La Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse travaille pour l'épanouissement et la pleine participation dans toutes les sphères de la société des femmes, détaille Élizabeth Vickers-Drennan.

À l'heure de la relance post-COVID 19, elle rappelle que les femmes ont été affectées de façon disproportionnée pendant la pandémie, avec une augmentation de la violence fondée sur le genre et une augmentation des responsabilités.

« Du jour au lendemain, on était éducatrice, et maman, et il fallait qu'on fasse toutes les tâches domestiques. »

— Une citation de  Élizabeth Vickers-Drennan, collaboratrice aux projets de Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse

Élizabeth Vickers-Drennan note aussi que beaucoup de femmes ont quitté leur emploi au cours des 18 derniers mois et que la sécurité financière de beaucoup d'entre elles est devenue précaire.

Alors que les partis font campagne, elle souhaiterait voir une valorisation du rôle du travail non rémunéré, et des investissements dans de bons emplois, avec des jours de maladie payés pour tous.

Avec les informations de Denis Duchesne.