•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 21 juillet 2021

Les préocupations de la CCFH durant les élections

Les préocupations de la CCFH durant les élections

Publié le 21 juillet 2021
Martin Théberge, président de la Chambre de commerce francophone de Halifax.
Martin Théberge, président de la Chambre de commerce francophone de Halifax.PHOTO : FCCF / Lorraine Plourde

Nous sommes dans la cinquième journée de la campagne électorale en Nouvelle-Écosse. Cette semaine, nous parlons aux organismes francophones de la province pour connaître leurs préoccupations durant ces élections.

Le président de la Chambre de commerce francophone de Halifax, Martin Théberge, explique que ses besoins actuels sont semblables à ceux de ses collègues anglophones, tels que la relance post-pandémie, qui doit être forte et inclusive.

Certaines de ses revendications sont cependant spécifiques à la communauté francophone, à commencer par la reconnaissance que cette communauté a des besoins distincts, pas toujours pris en compte.

« On peut parler de barrières systémiques. »

—  Martin Théberge, président de la Chambre de commerce francophone de Halifax

Martin Théberge aimerait notamment voir la mise en place de services de traduction, pour aider les entrepreneurs francophones à être compétitifs sur le marché anglophone, et vice-versa.

Il évoque également les barrières causées par l'absence de programmes en français pour aider les entrepeneurs à se lancer.

Il existe des programmes de mentorat ou d'appuis pour aider les gens qui veulent démarrer une entreprise, mais il n'y a aucun de ces programmes-là qui existe en français, détaille-t-il.

L'accès à la main-d'œuvre nous touche un peu plus en français, poursuit Martin Théberge, citant les problématiques de reconnaissance des diplômes des travailleurs immigrants, la formation et le développement des compétences en français.

La Chambre de commerce francophone de Halifax prévoit d'interpeller les partis, comme la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse l'a fait, mais les moyens de le faire ne sont pas encore définis.

Avec les informations de Denis Duchesne.

Notre couverture des élections provinciales 2021 en Nouvelle-Écosse