•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une nouvelle trousse pour attirer plus d'immigrants francophones

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 18 décembre 2019

Une nouvelle trousse pour attirer plus d'immigrants francophones

Une trousse d’information pour attirer plus d’immigrants francophones

La signalisation des douanes et des bureaux de l’immigration à l’Aéroport Pierre-Elliott Trudeau.
Cet outil développé par RDÉE Île-du-Prince-Édouard vise à mieux informer les immigrants sur les besoins du marché du travail et les possibilités économiques dans la province insulaire.PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Le réveil / Île-du-Prince-ÉdouardPublié le 18 décembre 2019

L'initiative de RDÉE Île-du-Prince-Édouard vise à combler la pénurie de travailleurs dans divers secteurs.

La trousse permet aux personnes désirant immigrer à l'Île-du-Prince-Édouard de se renseigner sur les besoins du marché du travail et de mieux préparer leur plan d'immigration.

Selon Bonnie Gallant, directrice générale du Réseau de développement économique et d'employabilité, plusieurs secteurs peinent toujours à retrouver de la main d’œuvre, notamment les centres de la petite enfance, les services spécialisés en santé, le tourisme et la construction civile, entre autres.

« Dans toutes les communautés francophones d’un bout à l’autre du pays, l’immigration francophone est devenue une priorité pour nos communautés. »

— Une citation de  Bonnie Gallant, directrice générale de RDÉE

La trousse comprend plusieurs volets, dont celui qui dresse un portrait des six communautés francophones de la province insulaire.

Bonnie Gallant rappelle que cet outil présente aussi les possibilités économiques pour les immigrants désirant se lancer en affaires à l’Île.

Bonnie Gallant révèle que la définition d’une cible de l’immigration francophone fait déjà l’objet de discussions entre Réseau de développement économique et d'employabilité et des agences gouvernementales afin de contrer cette pénurie de main-d’œuvre à l’Île-du-Prince-Édouard.

Avec les informations de Denis Duchesne