•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Audio fil du lundi 14 janvier 2019

En fait-on assez à l'Î.-P.-É. pour protéger nos animaux?

En fait-on assez à l'Î.-P.-É. pour protéger nos animaux?

Publié le 14 janvier 2019
Selon ce que la propriétaire du chien a raconté, l'animal a été blessé par le projectile d'une arme à feu. On aperçoit ici le museau d'un chien à travers des barreaux.
Selon ce que la propriétaire du chien a raconté, l'animal a été blessé par le projectile d'une arme à feu. PHOTO : iStock

Plusieurs cas de mauvais traitements à l'endroit des animaux ont été recensés dernièrement dans les provinces maritimes, dont deux cas à l'Île-du-Prince-Édouard.

La semaine dernière, des agents de la Société protectrice des animaux ont saisi tous les chiens dans une ferme d'élevage près de Hunter River. Les autorités qualifient l'endroit de véritable « usine à chiots ». La police songe à déclencher une enquête criminelle à sujet.

Les provinces maritimes, l'Île-du-Prince-Édouard en particulier, sont pourtant reconnues à l'échelle nationale pour leurs lois en matière de protection des animaux.

Sommes-nous bien outillés pour protéger nos animaux? Pour en parler, nous rejoignons ce matin Dominique Routhier, biologiste animale pour la Société protectrice des animaux du Canada.