•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Plaisirs d'été :  la saison des gadelles!

Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 29 juillet 2021

Plaisirs d'été :  la saison des gadelles!

Plaisirs d'été : la saison des gadelles!

Une tarte rustique aux baies de cassis et aux gadelles.
Une tarte rustique aux baies de cassis et aux gadelles.PHOTO : Radio-Canada / Jonathan Bouchard
Le réveil Île-du-Prince-Édouard, ICI Première.
Le réveil / Île-du-Prince-ÉdouardPublié le 29 juillet 2021

Avec la fin de semaine qui arrive, on retourne à notre chronique Plaisirs d'été avec Simon Thibault. Et comme d'habitude, notre chroniqueur culinaire est ici pour nous parler de tout ce qui est saisonnier dans nos jardins et aux marchés, et cette semaine, on va aux gadelles!

Simon Thibault explique que le mot gadelle a différent sens selon l'endroit où on se trouve.

Moi, j'ai grandi au sud-est de la Nouvelle-Écosse et gadeller est un juron!, lance le chroniqueur.

Chez la plupart des Franco-Canadiens toutefois, les gadelles sont de petits fruits qu'on appelle aussi groseilles en grappes.

En France, c'est difficile parce que les gadelles sont connues sous le nom de groseilles, alors que les groseilles noires sont des cassis d'où vient la crème de cassis, détaille Simon Thibault.

« C'est vraiment un moulin à gadelles de décider si tu parles de gadelles, de groseilles, ce n’est pas toujours évident! »

—  Simon Thibault

Quant aux usages de ce fruit, ils varient aussi selon les régions, dit-il.

En Angleterre, c'est souvent utilisé pour faire des gelées, des sauces pour le gibier, pour le lièvre. Ici, en Atlantique, cela se trouve souvent chez les gens de souche allemande, chez les mennonites, souligne Simon Thibault.

Le chroniqueur a testé différentes recettes pour utiliser ce fruit.

Les gadelles, ce n'est pas un fruit qu'on mange tel quel. C'est acide, amer, il y a des tanins. C'est tellement fort au goût qu'une petite quantité c'est tout ce qui est nécessaire, explique-t-il.

« Ça prend du sucre! »

—  Simon Thibault

Des recettes se trouvent notamment dans les livres de cuisine anglais, selon le chroniqueur, qui vante le goût de la gadelle dans les plats : J'ai compris pourquoi les gens adorent. C'est un mélange parfait de sucré et aigre, un soupçon amer.

Avec les informations de Denis Duchesne