•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Sudbury, plaque tournante de la traite de la personne dans le Nord de l'Ontario

Le matin du Nord, Ici premiere
Rattrapage du jeudi 27 octobre 2022

Sudbury, plaque tournante de la traite de la personne dans le Nord de l'Ontario

Lancement d'une campagne de sensibilisation à la traite de personnes

Une femme recroquevillée sur le sol dans une pièce.
La campagne Know Human Trafficking existe pour sensibiliser au sujet de la traite de la personne au pays. Elle voyage de ville en ville avec remorque événementielle de 53 pieds pour organiser des événements de sensibilisation en public.PHOTO : iStock
Le matin du Nord, Ici premiere
Le matin du NordPublié le 27 octobre 2022

La campagne Know Human Trafficking existe pour sensibiliser au sujet de la traite de la personne. Les intervenants de cette campagne se promènent de ville en ville à travers le pays et ont organisé un événement dans le Grand Sudbury le 27 octobre 2022.

L’événement met en vedette des conférenciers d’Échec au crime, d’Aide aux victimes et des services de Sudbury et de la région ainsi que de la Police provinciale de l’Ontario, explique Vincent Gauthier, travailleur social avec Les Services aux Victimes de la région de Sudbury.

« La ville de Sudbury est la dernière ville centrale avant [de se rendre] dans les autres communautés du Nord […] On est une ville centrale pour l’exploitation de la personne […] On se retrouve en train de travailler avec non seulement la police de Sudbury, mais aussi d’autres services de police à travers la province. »

— Une citation de  Vincent Gauthier, travailleur social avec Les Services aux Victimes de la région de Sudbury

La campagne est une initiative qui vise à sensibiliser le public à la traite des êtres humains et à éduquer les gens sur la manière dont ils peuvent aider les personnes à risque.

La collaboration avec nos partenaires communautaires, c’est super important pour faire parvenir les informations nécessaires pour pouvoir supporter la démographie dont on parle aujourd’hui, explique le travailleur social.