•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des substances illicites de plus en plus dangereuses

Le matin du Nord, Ici première
Rattrapage du mercredi 13 octobre 2021

Des substances illicites de plus en plus dangereuses

Hausse de surdoses liées à des substances inconnues

Une personne tient un capuchon dans lequel sont mélangés de l'héroïne et du fentanyl (19 juillet 2021, Philadelphie).
Les morts liées à la consommation d'opioïdes ont augmenté pendant la pandémie. Une nouvelle hausse des surdoses à Sudbury et à Timmins pourrait être liée à une substance dangereuse qui n'a pas encore été identifiée.PHOTO : Getty Images / Spencer Platt
Le matin du Nord, Ici première
Le matin du NordPublié le 13 octobre 2021

Santé publique Sudbury et districts met la population en garde au sujet d'une drogue puissante qui circule dans la communauté et qui pourrait être liée à une hausse du nombre de surdoses observée récemment.

Les autorités ne sont pas en mesure d'identifier ce qui est à l’origine de ces surdoses. On ne peut pas confirmer que la hausse de surdoses soupçonnées est liée seulement à une substance, explique Josée Joliat, infirmière hygiéniste à Santé publique Sudbury et districts.

De plus, une seule dose de naloxone ne suffirait pas pour renverser les effets de ces surdoses.

« Les substances qui sont consommées peuvent [faire] varier l’impact que [la naloxone] a sur une personne et sa tolérance. Ce n’est pas la première fois que l’on entend qu’une personne a besoin d’une dose de surplus. C’est pour ça que lorsqu'on distribue la naloxone dans la communauté, on dit quoi faire si la première dose n’a pas les effets voulus. »

—  Josée Joliat, infirmière hygiéniste à Santé publique Sudbury

La communauté de Timmins n’est pas épargnée par cette nouvelle hausse des surdoses de drogues.

« Ici on voit la même chose qu’à Sudbury. Dans les dernières quelques semaines, on a eu plusieurs surdoses d'opioïdes. Je travaille à l’urgence. On voit de plus en plus de patients qui arrivent après avoir eu quelques doses, des fois deux ou trois doses de naloxone, qui ne marchent pas. »

—  Dre Julie Samson, Timmins

Une infirme quantité de benzodiazépines, de fentanyl ou de carfentanil mélangée aux opioïdes peut mener à une surdose.

Il y a la contamination des opioïdes illicites avec du fentanyl en plus grande quantité et plus puissant. Aussi, la contamination avec des tranquillisants. Et puis, la naloxone ne fonctionne pas aussi bien dans ces situations-là, indique la médecin Julie Samson.

Les spécialistes recommandent aux utilisateurs de drogues récréatives de ne jamais consommer d’opioïdes sans supervision et de toujours avoir de la naloxone sur eux en cas de surdose.