•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Chronique vinyles  :  le musicien et disquaire Akeem Ouellet

Le matin du Nord, Ici première
Rattrapage du mercredi 18 août 2021

Chronique vinyles  :  le musicien et disquaire Akeem Ouellet

Akeem Oh : les Beatles au coeur d'une grande collection de vinyles

Akeem Oh assis dans une salle sombre, une grande collection de disques vinyle derrière lui
Akeem OhPHOTO : Avec l'autorisation d'Akeem Oh
Le matin du Nord, Ici première
Le matin du NordPublié le 19 août 2021

Musicien, mélomane et employé d'un disquaire indépendant à Ottawa, l'auteur-compositeur originaire de Mattawa Akeem Oh est passionné par les disques de vinyle depuis son plus jeune âge.

Mon amour pour la musique a débuté autour de l’âge de 4-5 ans. Mes parents avaient une table tournante dans notre salle de jeux. Je me rappelle exactement du son qui sortait du système. Quand j’ai eu 7 ans, mes parents m’ont acheté une table tournante, se rappelle-t-il.

Le premier disque qui lui appartenait, c’était Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band desBeatles, un album qui a fait naître une passion non seulement pour les vinyles, mais aussi pour le légendaire groupe britannique aussi.

Je collectionne beaucoup de disques desBeatles. C’est mon groupe préféré. J’ai à peu près 600 vinyles des Beatles qui viennent de partout dans le monde, lance l’artiste.

Akeem Oh estime que la musique sur microsillon des décennies passées a formé sa façon d’approcher ses compositions et l’enregistrement de ces dernières.

Le musicien travaille aussi chez The Record Centre, un disquaire ottavien qui vend des nouveautés et des vinyles d’occasion, une chose qui rend cet emploi d’autant plus passionnant selon lui.

On voit plusieurs personnes dans la mi-vingtaine qui ont trouvé des vinyles chez leurs parents ou leurs grands-parents et qui viennent s’acheter leur première table tournante pour un peu découvrir leurs parents, raconte-t-il.

Akeem Oh crée présentement un mini-album et se prépare pour un spectacle cet hiver au Centre national des Arts.