•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les espèces envahissantes dans les forêts nord-ontariennes

Le matin du Nord, Ici première
Rattrapage du jeudi 12 août 2021

Les espèces envahissantes dans les forêts nord-ontariennes

Les imposteurs dans les forêts du Nord de l'Ontario

Gros plan sur un un roseau doté d'un feuillage en plumeau.
Le phragmite, une espèce de plantes envahissantes qui est propagée au long des autoroutes nord-ontariens. PHOTO : getty images/istockphoto / Dmitrii Bereznev
Le matin du Nord, Ici première
Le matin du NordPublié le 13 août 2021

Il existe certaines plantes dans la luxuriante forêt boréale du Nord de l'Ontario, qui n'ont pas leur place. D'après Isabelle Aubin, chercheuse scientifique au Centre de foresterie des Grands Lacs à Sault-Sainte-Marie, ces plantes envahissantes peuvent être des menaces pour les écosystèmes et causer du tort à la biodiversité nord-ontarienne.

Selon elle, plusieurs de ces semences sont propagées par l’être humain. Elle donne l’exemple du phragmite, connu également comme le roseau commun qui pousse le long des autoroutes, et qui peut occuper des centaines d’hectares dans certains cas.

« Nous sommes de bons alliés [des plantes envahissantes]. Les humains perturbent les milieux naturels et leur donnent des voies d’entrée et des conditions de croissance qui leur conviennent. »

—  Isabelle Aubin, chercheuse scientifique au Centre de foresterie des Grands Lacs à Sault-Sainte-Marie

Parfois, explique la spécialiste, les plantes qui envahissent nos écosystèmes sont introduites dans les forêts par l’humain pour ses valeurs ornementales.