•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Une aire de conservation marine dans la baie James

Le matin du Nord, Ici première
Rattrapage du mardi 10 août 2021

Une aire de conservation marine dans la baie James

Une sixième aire marine nationale de conservation en voie de développement

Un ours blanc.
Le littoral et les eaux de la baie James et d'Hudson abritent plusieurs espèces menacées ou en voie de disparition, dont le béluga et l’ours blanc, et ils représentent une importante halte mondiale pour des milliards d’oiseaux migrateurs.PHOTO : Job Mollins Keone / Parcs Canada
Le matin du Nord, Ici première
Le matin du NordPublié le 10 août 2021

Le conseil Mushkegowuk et Parcs Canada ont franchi lundi la première étape importante pour développer une aire marine nationale de conservation. Celle-ci sera dirigée par des Autochtones de la région marine de l'ouest de la baie James et du sud-ouest de la baie d'Hudson.

Un protocole d’entente a été signé entre les parties.

La zone de conservation potentielle, qui s’étend de Fort Severn à Moosonee, couvre plus de 90 000 km2 et comprend un large éventail de biodiversité.

Jérôme Marty, président de la Société canadienne de limnologie, est préoccupé par le phénomène de la prolifération des algues bleues-vertes dans les Grands Lacs.

Jérôme Marty, président de la Société canadienne de limnologie, est préoccupé par le phénomène de la prolifération des algues bleues-vertes dans les Grands Lacs.

Radio-Canada

Ce qui est très spécial avec cette région, c’est qu’on a des eaux qui sont un mélange entre l’eau de mer, l’eau salée qui vient du Nord et puis les apports des rivières qui arrivent de la terre. On a une eau qui est moins salée que l’eau de mer et ça apporte beaucoup de nutriments, a expliqué Jérôme Marty, spécialiste de la faune aquatique.

La zone de conservation potentielle comprend plusieurs espèces menacées ou en voie de disparition comme le béluga et l’ours blanc.