•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Patrick Norman et l'influence gigantesque de Chet Atkins

Le matin du Nord, Ici première
Rattrapage du mercredi 30 juin 2021

Patrick Norman et l'influence gigantesque de Chet Atkins

Patrick Norman se souvient de sa rencontre avec Chet Atkins

Il est dehors, sur la grève à Petite-Vallée et il joue de la guitare.
Le musicien Patrick NormanPHOTO : Groupe PVP
Le matin du Nord, Ici première
Le matin du NordPublié le 30 juin 2021

Vingt ans jour pour jour après le décès de son modèle et mentor, le chanteur et guitariste Patrick Norman continue de partager avec passion sa vénération pour le musicien Chet Atkins.

Patrick Norman louange Chet Atkins chaque fois qu’il en a l’occasion.

Ce fut encore une fois le cas en entrevue avec Frédéric Projean pour parler de l’anniversaire de son décès.

Il le considère comme une des plus grandes influences dans sa vie, au même pied que son propre père, qui lui a transmis le goût de la musique.

Le chanteur country québécois garde un souvenir précis du moment où son oncle Albert lui a amené l’album Finger-Style Guitar, de Chet Atkin, et des premiers accords de guitare qu’il a entendus du grand musicien américain.

« Je n’oublierai jamais ce moment-là. J’ai dit : "Ben voyons donc! C’est donc ben beau de la guitare jouée comme ça!" Et j’ai complètement disjoncté ! »

—  Patrick Norman
Patrick Norman avec Chet Atkins

Rencontre avec son idole

Patrick Norman a eu l’occasion de rencontrer son idole dans le cadre d’une émission à Radio-Canada, en 1991. Ce fut un contact à la hauteur de ses attentes.

Il a été gentil avec moi. C’est comme si je rencontrais le bon Dieu ! C’était le grand responsable de mon bonheur. Sans lui, je ne sais pas si j’aurais continué de faire de la musique ou non, se souvient-il.

Des fleurs, mais pas de retraite

La pandémie a permis à Patrick Norman de passer plus de temps que jamais à la maison, au point de développer une passion pour l’horticulture.

Par contre, que ses admirateurs être rassurés : pas question de rester sagement à regarder pousser ses fleurs pour le reste de ses jours !

Je m’ennuie tellement de donner des spectacles et d’être devant un public. Mon Dieu que ça me manque ! Je ne réalisais pas que ça pouvait me manquer. Avant la pandémie, j’étais toujours en train de [présenter des spectacles], affirme Patrick Norman.

L'entrevue avec Patrick Norman a été présentée en deux parties