•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le matin du Nord, Ici Première.
Le matin du Nord, Ici Première.
Rattrapage du mardi 13 avril 2021

La Laurentienne n'a plus de crédiblité selon cet expert

Un ancien professeur suggère la démission des hauts dirigeants de l’Université Laurentienne

Publié le 13 avril 2021
Le professeur Yves Frenette dans la chapelle de l'université de Saint-Boniface.
Le professeur Yves Frenette de l'université de Saint-Boniface explique que Saint-Boniface a longtemps été la métropole francophone de l'Ouest.PHOTO : Radio-Canada

Une centaine de professeurs de l'Université Laurentienne ont été licenciés lors de convocations organisées par le service des ressources humaines le matin du 12 avril.

69 programmes, dont 24 de langue française, ont été abolis.

Yves Frenette est historien et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les migrations, les circulations et les communautés francophones à l'Université de Saint-Boniface. Il a également enseigné à l’Université Laurentienne.

Moi je n’y crois pas à cette future Laurentienne bilingue parce qu’elle est trop amochée avec les coupures brutales d’hier. S’ils veulent le faire, qu’ils démissionnent parce qu’ils n’ont plus aucune crédibilité. dit monsieur Frénette.

Alors, ceux qui croient que l’Université Laurentienne dans sa forme bilingue puisse renaître de ses cendres, qu’ils exigent la démission de ces gens-là. Parce qu’ils n’ont plus de crédibilité. Comment est-ce qu’ils vont pouvoir rebâtir l’université sans crédibilité? ajoute-t-il.

Yves Frénette déplore la perte d’une vaste gamme de programmes et de savoir. L’Université n’est pas seulement orientée vers la formation pour un métier, selon lui, car il s’agit d’une institution qui sert à éduquer et à instruire avant tout.