•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le matin du Nord, Ici Première.
Le matin du Nord, Ici Première.
Rattrapage du lundi 12 avril 2021

L'immigration au service de la relève de la francophonie

De la Côte d'Ivoire, en passant par Hearst pour aboutir à New Liskeard

Publié le 12 avril 2021
Jeune homme bien habillé
Tiémoko Ouatra, jeune homme d’origine ivoirienne et gradué de l'Université de Hearst en affaires. PHOTO : Tiémoko Ouatra

La relève de la francophonie dans le nord de l'Ontario amène avec elle de nouvelles perspectives. Tiémoko Ouatra, jeune homme d'origine ivoirienne, a choisi d'étudier à l'Université de Hearst dans le domaine des affaires en 2015.

M. Ouatra est diplômé de la cohorte de décembre et a récemment commencé son nouvel emploi à l’ACFO Temiskaming en tant que chargé de projets communautaires. D’après lui, la tranquillité de Hearst lui a permis de bien se concentrer sur ses études, en comparaison avec le mode de vie rapide de la grande ville.

« J’aimais beaucoup l'accueil des gens, la gentillesse qu’ils nous ont offerte, tout ça m’a permis de trouver un sentiment d’appartenance. »

—  Tiémoko Ouatra

Aujourd’hui, il défend la francophonie dans la région de Temiskaming. D’après M. Ouatra, la langue française a pris une grande importance dans sa vie. Éliminer les barrières linguistiques, c’est son but ultime au sein de l’ACFO.

« La langue, c’est tellement une grosse barrière [...] Lorsque je suis arrivé au Canada, j’ai presque raté mon vol, à cause de la langue. Je n’arrivais pas à communiquer avec les gens. »

—  Tiémoko Ouatra

Après quelques jours, il aime déjà la région et son nouvel emploi et il va continuer à appuyer les francophones de la région.