•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le matin du Nord, Ici Première.
Le matin du Nord, Ici Première.
Rattrapage du mardi 30 mars 2021

Y a-t-il une limite au droit à la manifestation en temps de pandémie?

Faut-il autoriser les manifestations contre les mesures sanitaires ?

Publié le 30 mars 2021
Des citoyens défilent dans une rue de Gatineau et des policiers surveillent le déroulement de la manifestation.
Quelques centaines de personnes ont manifesté, samedi, contre les mesures sanitaires visant à freiner la propagation de la COVID-19.PHOTO : Radio-Canada / Marielle Guimond

Des manifestations contre les mesures sanitaires ont été organisées au Canada et dans plusieurs grandes villes d'Europe, notamment en Allemagne, en Autriche, en Grande-Bretagne, en Finlande, en Roumanie et en Suisse. À Sudbury, une soixantaine de personnes ont protesté contre le confinement ou le port du masque.

En entrevue à l'émission Le matin du Nord, le professeur en gestion et droit à l'École Telfer de l'Université d'Ottawa Gilles LeVasseur a rappelé le droit fondamental de manifester quand on a respecté les règles de manifestation, a-t-il précisé.

« On doit être capable de la laisser cette liberté-là. Si on commence à la bloquer, on va bloquer souvent la capacité d’avoir des informations ou la capacité des gens de s’exprimer de façon ouverte. On ne veut pas qu’ils fassent ça en cachette parce que c’est ça le danger. »

—  Gilles LeVasseur, professeur en gestion et droit à l'École Telfer de l'Université d'Ottawa

Selon lui, le droit à l’expression existe, mais il n'enlève pas l’obligation de suivre les règles, surtout en temps de pandémie.