•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le matin du Nord, Ici Première.
Le matin du Nord, Ici Première.
Rattrapage du mercredi 17 mars 2021

Visiter le passé grâce à la haute définition

Mettre le passé en haute définition

Publié le 17 mars 2021
Deux images, l’une à côté de l’autre : une photo en noir et blanc d’une vieille quincaillerie et la version colorisée de cette même photo
Nico Taus a colorisé seize photos historiques du Grand Sudbury. PHOTO : Photo historique en noir et blanc de source inconnue // Colorisation par Nico Taus

Imaginez si les premiers films avaient été tournés avec les équipements d'aujourd'hui.

L’image qu’on se fait du passé serait sûrement touchée par la résolution et la fidélité toujours grandissantes des caméras numériques, sans rien dire des appareils-photo intégrés à nos téléphones intelligents.

Ainsi, le graphiste sudburois Nico Taus s’intéresse aux nouveaux algorithmes qui permettent aux informaticiens de transformer les films et les photos d’antan en éléments audiovisuels adaptés aux écrans HD ou 4K d’aujourd’hui.

La colorisation simplifiée

Grâce aux nouveaux logiciels qui carburent entre autres à l’intelligence artificielle, la tâche de mettre en couleurs les photos historiques s’avère de plus en plus simple.

Grand amateur des groupes Facebook où les gens publient leurs photos historiques préférées de la ville du nickel, Nico Taus y a pigé seize images en noir et blanc qu’il a colorisées à grand effet.

« J’ai hâte de voir dans une dizaine d’années, je te gage que les photos vont être complètement… On va prendre des vieilles photos [et l’on pourra les transformer à tel point] où que tu ne peux même pas voir que c’est une vieille photo, à part des objets dans [l’image]. »

—  Nico Taus