•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le matin du Nord, Ici Première.
Le matin du Nord, Ici Première.
Rattrapage du lundi 1 mars 2021

Le ministre Marc Miller et la vaccination des communautés autochtones

Le ministre Marc Miller satisfait de la campagne de vaccination dans les communautés autochtones

Publié le 1 mars 2021
Marc Miller a les yeux grands ouverts et la bouche aussi.
Marc Miller est ministre des Services aux Autochtones du Canada. PHOTO : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La semaine dernière, l'Armée canadienne a été dépêchée à Muskrat Dam, dans le Nord-Ouest de la province, pour aider à endiguer les éclosions et à accélérer les campagnes de vaccination. Le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller, a fait le point sur la situation au Matin du Nord.

La vaccination au sein des Premières Nations se poursuit avec de bons résultats, selon le ministre Miller, et ce, malgré le fait que Neskantaga ait décrété l'état d'urgence pour ses membres hors réserve, alors qu'environ 6 % de cette population a reçu un résultat positif à la suite d'un test de dépistage de la COVID-19.

« Il y a évidemment tout ce legs historique avec une réticence au système médical. Évidemment, toutes les séquelles du racisme systémique à l’intérieur des systèmes médicaux de santé à travers les provinces et les territoires, mais à ce jour, quand je regarde les résultats [...] il s'agit d'une mobilisation incroyable auprès des populations autochtones. [...] Selon moi, ça surpasse ce qu’on peut voir dans les communautés non autochtones. »

—  Marc Millier, ministre fédéral des Services aux Autochtones

L’invitation du gouvernement a été traduite dans plus de 17 langues afin de convaincre le plus grand nombre de Premières Nations de faire vacciner les membres de leurs communautés.

L’objectif actuel est d’avoir vacciné 75 % des membres de chaque communauté autochtone à la fin du mois de mars.