•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le matin du Nord, Ici Première.
Le matin du Nord, Ici Première.
Rattrapage du mardi 23 février 2021

Des communautés qui se retrouvent sans banque ni caisse d'économie

Le vide laissé par la fermeture des caisses d’économies

Publié le 23 février 2021
Une main retire vingt dollars d'un guichet automatique
Au fil des ans, plusieurs banques et caisses d'économie ont fermé leurs portes dans le Nord. Iron Bridge est la plus récente à perdre sa succursale de la Northern Credit Union.PHOTO : Radio-Canada / Marie-Josee Paquette Comeau

De petites communautés perdent un service important : celui d'une institution financière. La Northern Credit Union a récemment annoncé la fermeture définitive de sept de ses succursales.

Au fil des ans, Desjardins et certaines banques ont fait de même.

Je l’ai vécu il y a environ une dizaine d’années, dans l’Est ontarien, affirme Éthel Côté, une spécialiste en économie sociale et solidaire.

Elle explique que, lorsque ces institutions financières disparaissent, pour les petites communautés qui les ont pourtant façonnées, c’est plus que le « déchirement ».

Ethel Côté, fondatrice de MécènESS travaille à son bureau

Ethel Côté, fondatrice de MécènESS.

Radio-Canada

En temps de COVID, dit-elle, les gens se sont fait dire qu’ils pourraient utiliser la technologie, mais, pour les aînés, la perte d’une caisse d’économie, c’est énorme.

De parler à quelqu’un, d’être rassuré avec son argent et d’aller encore déposer nos chèques, il y a toute une génération qui fait encore ses transactions financières comme cela, explique-t-elle.

Quand survient une fermeture, elle pense que les caisses d’économie devraient avoir une discussion avec la communauté pour au moins tenter de trouver une solution.

Ce sont nos grands-parents et arrière-grands-parents qui les ont créées, rappelle Mme Côté.

Elle recommande de participer en devenant notamment bénévole ou encore en siégeant au conseil d’administration de sa caisse d’économie.