•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

L'année 2020 et les conséquences sur la santé mentale selon Sarah Spencer

Le matin du Nord, Ici première
Rattrapage du mardi 12 janvier 2021

L'année 2020 et les conséquences sur la santé mentale selon Sarah Spencer

2020, année de résilience pour la santé mentale

Une femme au travail affiche des problèmes de santé mentale.
Offrir ses services de santé mentale de manière virtuelle a permis à Sarah Spencer de rejoindre plus de gens.PHOTO : iStock
Le matin du Nord, Ici première
Le matin du NordPublié le 12 janvier 2021

L'année 2020 aurait rendu les gens plus résilients et rendu les services en santé mentale plus accessibles. C'est ce qu'a observé Sarah Spencer, conseillère en santé mentale de Thunder Bay.

La dernière année, marquée entre autres par des tensions sociales et la COVID-19, a affecté le bien-être des gens. Ce que j’ai remarqué, c’est que, même si l'on avait des choses assez difficiles à vivre, plusieurs personnes ont démontré beaucoup de résilience, explique Sarah Spencer.

Elle ajoute que la pandémie a transformé le secteur de la santé mentale. L’offre des services en ligne a rendu plus accessibles les services en santé mentale. C’est un super bon changement parce que les gens qui ne pouvaient pas accéder aux services, même avant [la pandémie], parce qu’ils étaient en milieu rural ou avaient des difficultés à se rendre à des bureaux, peuvent maintenant y accéder.

Femme debout devant des arbres enneigés.

Pour bien commencer l'année, Sarah Spencer conseille de se fixer des attentes réalistes.

Avec l'autorisation de Sarah Spencer

Pour 2021, Sarah Spencer espère que l’accès aux services en santé mentale soit moins stigmatisé.J’aimerais que l’on comprenne que consulter un professionnel en santé mentale c’est comme aller voir un médecin, un dentiste ou un autre professionnel de la santé en général, souhaite-t-elle.

« Ce que j’aimerais que les gens fassent pour eux-mêmes [en 2021] c’est de se dire que c’est correct parfois de ne pas tout faire ce que les autres gens font, de juste se reposer, de prendre soin de soi-même et d’avoir des attentes réalistes. »

—  Sarah Spencer, conseillère en santé mentale

Pour la nouvelle année, Le matin du Nord a rencontré des personnes et organismes pour faire un bilan de 2020 et connaître leurs souhaits pour l'année à venir.