•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le collectif Escargo remporte le premier concours « Sudbury 2050 »

Le matin du Nord, Ici première
Rattrapage du jeudi 10 décembre 2020

Le collectif Escargo remporte le premier concours « Sudbury 2050 »

Place à la « Sève » urbaine

Un dessin présente le centre-ville de Sudbury recouvert d’espaces verts
Dans le projet « Sève » du Collectif Escargo, le centre-ville de Sudbury est transformé en forêt urbaine où les ruisseaux souterrains sont révélés et la nature régénératrice permet d’unir la communauté. PHOTO : Courtoisie
Le matin du Nord, Ici première
Le matin du NordPublié le 10 décembre 2020

En 2050, une forêt urbaine pourrait sillonner le centre-ville du Grand Sudbury.

L’intégration d’un écosystème régénérateur prend énormément de place dans le projet « Sève » du Collectif Escargo, l’équipe gagnante du premier concours d’idées en design urbain de l’École d’architecture McEwen.

Le concours a récolté de nombreuses conceptions de l’avenir du centre-ville de Sudbury tout en tenant compte des grands projets d’aménagement qu’on y envisage actuellement.

Révéler, régénérer et unir

Pour les membres du Collectif Escargo, un collectif montréalais qui se retrouve à mi-chemin entre l’architecture de paysage, l’art public et le design, le renouveau du centre-ville sudburois pourrait s’inspirer de la nature qui l’enveloppe. Ils ont trouvé leur inspiration, entre autres, dans les cours d’eau, le lichen et les épinettes.

« Le logo “unir” est inspiré du lichen. “Regénérer” est inspiré de l’épinette et “révéler” est inspiré de l’eau. [...] Fait que tout ça forme un microcosme en soi qui est cohérent. »

—  Pierre-Yves Diehl

L’entrevue avec les membres du Collectif Escargo a été présentée en deux parties.