•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Projet audio seulement
Projet audio seulement
Rattrapage du jeudi 12 novembre 2020

Les bienfaits de l'enseignement en plein-air selon Bernard Poulin

Face à la pandémie, l'enseignement à l'extérieur est-il une solution?

Publié le 12 novembre 2020
Une photo prise au sol du sentier. Nous sommes en pleine forêt. Il n'y a plus de feuilles dans les arbres.
Un sentier en forêtPHOTO : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Alors que le nombre de cas de COVID-19 est en forte augmentation partout au pays, pour bon nombre de gens l'enseignement dans les classes est source de crainte et d'inquiétude.

Pour empêcher la propagation de la COVID-19, Bernard Poulin pense que les jeunes pourraient doublement bénéficier de l'enseignement à l'extérieur : être en sécurité et recevoir une bonne éducation.

M. Poulin, qui a enseigné à l’université Laurentienne, a également été responsable de l’éducation d’enfants atteints de troubles de comportement au cours des années 60.

Il a vu de près les effets de l'enseignement à l’extérieur sur ses élèves, qui avaient beaucoup moins de difficultés à apprendre en découvrant le milieu extérieur à l’école.

Il croit que les enfants sont tous créatifs et ont tous envie d’explorer leur milieu. Ces qualités sont « tout ce qui est nécessaire pour un apprentissage de grande qualité ».

Il ajoute que « l'on peut utiliser l'environnement dans lequel on est » pour transmettre les connaissances académiques comme les mathématiques, la lecture ou l’écriture aux enfants.