•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Troisième édition du festival de zines :  ExpoZine Sudbury

Le matin du Nord, Ici première
Audio fil du vendredi 26 avril 2019

Troisième édition du festival de zines :  ExpoZine Sudbury

Expozine Sudbury :  les artistes sont au rendez-vous

Trois zines sur une table.
Stéphane Robert a produit quatre zines de poésie à l'occasion d'Expozine Sudbury.PHOTO : Stéphane Robert
Le matin du Nord, Ici première
Le matin du NordPublié le 26 avril 2019

La troisième édition de la foire de zine annuelle, Expozine Sudbury, se tient ce samedi dans la ville du nickel.

Une célébration de l’art imprimé et de l’édition “à la mitaine”, Expozine Sudbury est un événement d’une seule journée. Les portes de la foire seront ouvertes dès 10h00 au bar S.R.O. et le tout doit se conclure vers 15h00.

Un événement qui provoque la création

Parmi les 17 exposants qui participent à la foire, Stéphane Robert est un jeune artiste et auteur qui a répondu à l’appel de l’Expozine en produisant pour l’occasion quatre nouvelles publications, ses premières.

Quand j’ai vu que l’Expozine s’en venait, ça m’a inspiré à faire mes propres zines, a-t-il dit.

Ce sont quatre minis recueils de poésie que Stéphane Robert a produits à l’intention d’Expozine Sudbury. Chacun de ces zines s’intéresse à un thème spécifique, soit l’histoire d’une relation d’amour difficile (I’m So Heartbroken I Can’t Find a Title), le portrait d’un petit village nord-ontarien (Hypocrites villageois) ou une ode aux Sudburois qui ne quittent la ville que pour y revenir plus tard (We Love Sudbury). Le zine J’étais sa supervierge est une traduction du zine I’m So Heartbroken I Can’t Find a Title.

« J’ai toujours apprécié la liberté d’expression, sous toutes ses formes. Je pense que le zine, ça symbolise un peu ça. »

— Une citation de  Stéphane Robert