•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le matin du Nord, Ici Première.
Le matin du Nord, Ici Première.
Rattrapage du mercredi 31 mars 2021

Reney Ray nous amène « À l'Ouest du réel »

À l’Ouest du réel : trame sonore pour lendemains multiples

Publié le 31 mars 2021
La pochette de l'album de Reney Ray.
Reney Ray dédie l'album pour sa mère, décédée au début de la pandémie. PHOTO : Courtoisie

CRITIQUE | Des valses berceuses jusqu'aux refrains country comiques, Reney Ray développe ses talents de chansonnière avec son second album À l'Ouest du réel.

Si le petit sourire en coin de l’autrice-compositrice-interprète y est un peu moins présent que sur son album éponyme de 2018, les chansons assaisonnées d’un brin d’humour sont toujours parmi les meilleures. D’mande-toé si ça va ben, une sorte de mise en garde chantée contre l’épuisement et le surmenage, est particulièrement bien ficelée.

L’artiste originaire de Val Rita-Harty fait preuve d’audace en sortant de sa zone de confort pour intégrer un pont en rap à la chanson Higher (grâce à la collaboration de Squerl Noir) et en livrant une performance crève-cœur avec la ballade au piano Si un jour elle te déteste.

La critique de Daniel Aubin sur