•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Projet audio seulement
Projet audio seulement
Rattrapage du jeudi 18 mars 2021

Coup d’œil sur la politique fédérale avec Joël-Denis Bellavance

La course au vaccin : les provinces canadiennes se livrent une bataille féroce

Publié le 18 mars 2021
Un enfant sur le point de recevoir une dose d'un vaccin.
Un enfant sur le point de recevoir une dose d'un vaccin.PHOTO : getty images/istockphoto

CHRONIQUE | Alors que le premier ministre québécois François Legault a promis de vacciner tous les Québécois d'ici le 24 juin, l'ensemble des provinces canadiennes espèrent arriver premières dans cette course à la vaccination déjà lancée.

C'est la première fois qu'un échéancier aussi serré est évoqué au Canada, a expliqué le chroniqueur Joël-Denis Bellavance au micro de l'animatrice Martine Laberge de l'émission Le matin du Nord.

Le chef du bureau d'Ottawa du quotidien La Presse a précisé que François Legault, en promettant une première dose de vaccin à tous les Québécois qui le désirent d'ici la fin juin, a ajouté une pression supplémentaire à tous ses homologues provinciaux qui désirent tous arriver en tête de l'intense course au vaccin. Selon le journaliste, il est fort à parier que Doug Ford tentera d'accélérer rapidement la cadence de sa campagne de vaccin pour redorer son blason, quelque peu terni par certaines ratées de sa gestion de la pandémie.

Un congrès conservateur fort attendu

Joël-Denis Bellavance s'est aussi penché sur la grogne montante de certains conservateurs envers leur chef Erin O'Toole, alors que le premier congrès depuis son élection à la tête du parti prend son envol.

« On reproche à Erin O'Toole de ne pas avoir su s'imposer au cours des derniers mois pour faire bouger les sondages. »

—  Joël-Denis Bellavance, chef du bureau d'Ottawa du quotidien La Presse

Il rappelle que le parti conservateur obtient environ 30 pour cent des intentions de vote selon les plus récents sondages, derrière les libéraux de Justin Trudeau qui récoltent environ 35 pour cent des intentions de vote. Ce congrès virtuel pourrait être un important test pour le chef conservateur qui devra unir les membres de son parti derrière lui.