•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Projet audio seulement.
Projet audio seulement.
Rattrapage du lundi 18 janvier 2021

WandaVision  :  les superhéros en noir et blanc

WandaVision : superhéros et rires en canne

Publié le 18 janvier 2021
Un homme et une femme sont debout dans leur salon
On mêle les codes du sitcom américain à l’univers fantastique des superhéros dans la nouvelle série WandaVision.PHOTO : Facebook/marvelstudios

CRITIQUE
C'est au petit écran que se trame le prochain chapitre de cette grande épopée qu'est l'univers cinématographique de Marvel Comics (UCM).

Les deux premiers épisodes de la série WandaVision sont diffusés sur la plateforme Disney + depuis le vendredi 15 janvier. Sorte de méditation postmoderne sur le conformisme tant célébré dans les vieux sitcoms américains, WandaVision se démarque des chapitres précédents de l’Univers cinématographique de Marvel Comics par son audace et son originalité.

Les superhéros au petit écran

Sans expliquer pourquoi, on retrouve les superhéros Wanda Maximoff (alias la « Sorcière écarlate ») et Vision qui vivent désormais dans une banlieue américaine autour des années 50. Ils sont les protagonistes d’un véritable sitcom, présenté en noir et blanc et agrémenté (comme il le faut) de rires en canne.

Il est fort probable qu’on se retrouve dans une sorte d’univers fantastique créé par les pouvoirs magiques de la Sorcière écarlate. On se demande si c’est effectivement la récompense souhaitée par les superhéros : une vie ordinaire.