•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le matin du Nord, Ici Première.
Le matin du Nord, Ici Première.
Rattrapage du mardi 23 mars 2021

Le défi de parler en français en Chine

Comment Alexe Lodin vit sa francophonie en Chine

Publié le 23 mars 2021
Une femme souriant avec, à l'arrière-plan, des gratte-ciel.
Pour Alexe Lodin, qui habite à Shanghai, elle s'ennuie de ne pas pouvoir parler français sur une base régulière. Elle compense en écoutant des balados, de la musique et des émissions de télé en français. PHOTO : Alexe Lodin

Originaire de Hearst, Alexe Lodin habite aujourd'hui à Shanghai, en Chine, où elle est enseignante dans une école internationale.

Dans son quotidien, les possibilités de parler français sont rares, ce qui lui manque beaucoup. Pour ne pas perdre sa langue, elle a donc décidé de consommer plus de médias francophones.

Durant la dernière année, j’ai vraiment fait plus d’efforts pour parler français, écouter du français et lire en français […] parce que je n’ai pas d’opportunités pour juste jaser en français aussi souvent, confie-t-elle.

La francophonie porte toujours une place importante dans la vie et l’identité d’Alexe Lodin. Elle aime pouvoir communiquer avec des gens d’ailleurs durant ses voyages, grâce à la langue française.

« La francophonie pour moi, c’est une partie intégrale de mon identité, n’importe où que je sois dans le monde. C’est fou comment en être privé, ça m’a vraiment montré l’importance d’en prendre soin. »

—  Alexe Lodin, enseignante à Shanghai

Dans le cadre du Mois de la Francophonie, Le matin du Nord vous présente des Nord-Ontariens qui se sont installés dans une autre province ou à l'étranger. Chaque mardi et vendredi, ces personnes expatriées expliquent comment ils vivent leur francophonie dans ce nouvel environnement.