•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le goût des autres, ICI Première.
Le goût des autres, ICI Première.
Audio fil du dimanche 14 octobre 2018

Entrevue avec l'acteur Widemir Normil

Le nouveau Fardoche de Passe-Partout

Publié le 14 octobre 2018
L'acteur sourit en regardant Francis Reddy avec lequel il est en entrevue.
Widemir Normil, le nouveau Fardoche dans « Passe-Partout»PHOTO : Radio-Canada / Louis-André Bertrand

« J'honorerai pour le restant de mes jours cette terre d'accueil-là qui est le Québec et qui est Saint-Jean-sur-Richelieu. J'ai une grande fierté d'y retourner. [...] Mais ça n'a pas été nécessairement toujours facile », raconte le comédien Widemir Normil (Nouvelle fenêtre) sur son expérience d'immigrant.

En 2019, il sera le nouveau Fardoche de l’émission pour enfants Passe-Partout, diffusée à Télé-Québec. « La vie est excessivement bonne. [...] C’est l’automne, ce sont les récoltes, et je récolte à pleine pelle », admet Widemir Normil, qui va aussi jouer dans la prochaine pièce de Robert Lepage.

Ce comédien fait partie de notre paysage culturel depuis presque 30 ans. On l’a vu à la télé, entre autres dans District 31, L’auberge du chien noir, 30 vies et L’imposteur. Il a même tourné dans Chambres en ville avec Francis Reddy.

Arrivé d’Haïti à l’âge de 6 ans, le comédien Widemir Normil a vécu son enfance à Saint-Jean-sur-Richelieu. « On était l’une des premières familles haïtiennes à Saint-Jean. Le ghetto, c’était chez nous, car nous étions la famille la plus nombreuse. »

Il a deux souvenirs très précis de la maison de son enfance. « Ma mère a le pouce plus vert que vert; il y avait des plantes comme ça ne se pouvait pas. On haïssait ça pour mourir : on avait l’impression d’arriver dans une jungle quand on rentrait chez nous. Et ça sentait la bouffe haïtienne réconfortante », raconte-t-il.