•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le goût des autres, ICI Première.
Le goût des autres, ICI Première.
Rattrapage du 21 déc. 2020 : Mathieu Lafontaine, Fleurette Daoust et Lysa-Marie Hontoy

Entrevue avec Fleurette Daoust, tireuse de joints jusqu'à 86 ans

Fleurette Daoust, l'infatigable tireuse de joints de 88 ans

Publié le 22 décembre 2020
Fleurette Daoust, l'une des six personnages présentés dans la série Bibelot et bingo : la vieillesse vue autrement.
Fleurette Daoust, l'une des six personnages présentés dans la série Bibelot et bingo : la vieillesse vue autrement.PHOTO : Radio-Canada / Joannie Lafrenière

Ce n'est pas l'âge qui a freiné la carrière de Fleurette Daoust, mais bien la COVID-19! Pour des raisons de sécurité, l'octogénaire qui tire des joints depuis plus de 60 ans a dû à contrecœur ranger sa truelle, le fidèle instrument de tous les plâtriers. Déjà nostalgique, la grande dame qui se faisait appeler « ti-gars » dans les chantiers raconte avec franc-parler son parcours atypique dans un univers majoritairement masculin.

« Ce que j’aime dans la vie : mon chat, mes oiseaux, la motoneige, ma famille, la nature et, par-dessus tout, travailler sur un chantier. »

—  Fleurette Daoust

Fleurette Daoust est née le 18 novembre 1932. Elle a grandi dans une ferme à Saint-Eustache. C’est grâce à Léon, son mari, rencontré lors d’une soirée dansante dans une salle paroissiale, qu’elle apprend le métier de tireuse de joints.