•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le goût des autres, ICI Première.
Le goût des autres, ICI Première.
Rattrapage du 9 juill. 2020 : Marcel Groleau, Julie Aubé, Pascal Hudon et Jean-Claude Vigor

Entrevue avec Marcel Groleau : L'homme derrière le président de l'UPA

Marcel Groleau, passionné de syndicalisme agricole

Publié le 9 juillet 2020
Marcel Groleau, le président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), regarde la caméra.
Marcel Groleau, président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA)PHOTO : Union des producteurs agricoles

Marcel Groleau, président général de l'Union des producteurs agricoles (UPA) et copropriétaire de la ferme laitière D.M. Groleau, à Thetford Mines, a pris la relève de la ferme agricole avec son frère Denis en 1988. Il s'est rapidement passionné pour le syndicalisme agricole. « J'aime cette rencontre avec ces gens desquels j'apprends toujours, leur authenticité, et d'être capable de porter leur voix auprès du gouvernement, auprès du public, dans les dossiers pour lesquels on doit interpeller les autorités publiques », affirme-t-il.

Depuis l’acquisition de la ferme familiale, les frères Groleau ont quadruplé la superficie de cette dernière en achetant les installations des voisins. Résultat : ils possèdent aujourd’hui 180 vaches en lactation, alors que la moyenne au Québec est de 70 à 75 vaches.

Sa mère, institutrice, a obligé les enfants à se scolariser, et son père leur a appris le travail manuel. « Très jeune, j’ai passé beaucoup de temps avec mon père [dans le champ], raconte Marcel Groleau. On avait des parents extraordinaires. »

« C’est un peu dans nos gènes de s’impliquer; de ne pas s’impliquer uniquement pour nous, mais de le faire pour les autres. »

—  Marcel Groleau, président général de l’UPA