•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Jean-Philippe Dion :  son enfance à St-Alphonse-de-Granby

Le goût des autres, ICI Première.
Rattrapage du 26 déc. 2019 : Jean-Philippe Dion, les chorales et une aide domestique

Jean-Philippe Dion :  son enfance à St-Alphonse-de-Granby

Jean-Philippe Dion : le rêve de changer le monde

L'homme à la barbe sourit sincèrement.
L'animateur Jean-Philippe DionPHOTO : Radio-Canada / Christian Côté
Le goût des autres, ICI Première.
Le goût des autresPublié le 23 décembre 2019

« Je me prenais pour un journaliste à Flash. Je voulais être dans cette télé-là, je voulais en faire partie », raconte à propos de sa jeunesse Jean-Philippe Dion, qui est maintenant au cœur du paysage télévisuel québécois à titre de producteur et animateur de La vraie nature et de vice-président au contenu et stratégie pour les productions Déferlantes, qui produisent entre autres La voix.

L’animateur raconte qu’il avait un petit côté révolutionnaire et qu’il prenait beaucoup de place à l’école, où il organisait des manifestations.

« J’avais décidé que j’étais la génération qui allait changer les choses. [...] J’aurais pu aller en politique, car j’avais en moi cette espèce d'instinct de vouloir changer [le monde]. Finalement, j’ai décidé de le faire avec la télé. »

— Une citation de  Jean-Philippe Dion

L’importance de sa grand-mère

Quand sa mère a été hospitalisée, celui qui deviendrait animateur a habité quelques mois chez sa grand-mère, qui était très proche, dans tous les sens du terme – elle vivait en face de chez lui.

« Au lieu de jouer avec des enfants de mon âge, j’allais directement chez ma grand-mère [en rentrant de l’école]. On s’installait avec notre thé, on regardait Claire Lamarche et on refaisait le monde. C’est l’une des premières personnes à qui j’ai dit que j’étais gai. C’est une femme avec qui je faisais mille activités.  »

— Une citation de  Jean-Philippe Dion

Jean-Philippe Dion a un projet de documentaire (dont le titre pourrait être Grand-maman) sur les personnes âgées, qu’on délaisse beaucoup trop à son goût.