•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Nathalie Duvermy, de La Ferme de l'Âne du St-Laurent et de Shamâne

Le goût des autres, ICI Première.
Audio fil du lundi 24 juin 2019

Nathalie Duvermy, de La Ferme de l'Âne du St-Laurent et de Shamâne

Consacrer sa vie aux ânes dans le décor enchanteur de Port-au-Persil

Nathalie Duvermy parle de ses ânes à Francis Reddy.
Les yeux de Nathalie Duvermy s'illuminent lorsqu'elle parle de ses ânes.PHOTO : Radio-Canada / Francis Dufresne
Le goût des autres, ICI Première.
Le goût des autresPublié le 25 juin 2019

« Le jour où j'ai eu ma première ânesse, qui s'appelait Orly, [...] ma vie a complètement changé. C'est un animal tellement attachant, tellement doux », explique Nathalie Duvermy, copropriétaire de la Ferme de l'âne du Saint-Laurent, située à Port-au-Persil, près de Saint-Siméon. Depuis 2004, elle et son conjoint, Serge, font l'élevage d'ânes sur une petite propriété ancestrale située au cœur d'un paysage magnifique donnant sur le fleuve Saint-Laurent.

Le Ferme de l’âne du Saint-Laurent est une pionnière en Amérique du Nord. Depuis maintenant 15 ans, la petite entreprise se démarque en produisant, entre autres, du lait d’ânesse, destiné en premier lieu à la fabrication de savons artisanaux.

« L'âne va bien à Port-au-Persil, parce que c’est un animal qui s’adapte très bien à la montagne. En plus, nos ânes ont la chance de vivre dans un décor absolument fabuleux. »

— Une citation de  Nathalie Duvermy, copropriétaire de la Ferme de l'âne du Saint-Laurent

Aujourd’hui, Nathalie Duvermy et son conjoint ont plus d’une vingtaine de bêtes. Le couple voue un amour indéfectible à cet animal.

« On pourrait un petit peu le comparer à un chien dans la relation qu’on peut avoir avec lui. [...] L’âne est très curieux de ce qu’on fait. Il aime beaucoup la compagnie des humains. Il est très câlin. Vous pouvez passer des heures à lui caresser les oreilles, il ne va pas vous en vouloir. »