•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le calendrier de l'après, Audionumérique.
Le calendrier de l'après, Audionumérique.
Le temps

Réflexions sur le temps

Le rapport à la temporalité diffère pour chacun

Publié le 1 janvier 2020
Chantal Petitclerc au micro d'Isabelle Craig.
Chantal PetitclercPHOTO : Radio-Canada / Olivier Lalande

Entre le temps qui nous manque et celui qui donne le vertige, Catherine Perrin aborde sous différents angles ce concept du temps qui n'échappe à personne. Ses invités Chantal Petitclerc, Charles Binamé, Myriam Bouchard et Kevin Doiron expliquent, chacun selon son expérience et sa réalité, leur rapport à la temporalité.

Lorsqu’on est athlète olympique, un dixième de seconde devient capital. C’est ce qu’explique la championne paralympique Chantal Petitclerc en racontant l’objectif de faire le 800 m en moins d’une minute. Celle qui est maintenant sénatrice était parfois impatiente lorsqu’elle a pris ses fonctions à Ottawa, trouvant que certains dossiers étaient longs à régler.

Les réalisateurs Myriam Bouchard et Charles Binamé abordent la notion de la temporalité au cinéma, celle qu’on contrôle dans le montage où qu’on met en scène dans un film qui se déroule à une époque précise.

Comment sent-on le temps passer en prison? C’est la première question que pose l’animatrice à l’ex-détenu Kevin Doiron. Ce dernier a passé huit ans derrière les barreaux.

Les collaborateurs en résidence, Frédéric Boisrond (sociologue), Ludovic Moquin-Beaudry (professeur de philosophie) et Stéphanie Léonard (psychologue), nous font réfléchir avec leurs interventions qui ponctuent les 60 minutes de l’émission.