•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le café show, ICI Première.
Le café show, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 7 avril 2021

L’émission documentaire La belle vie

Retour de l'émission documentaire La belle vie sur Unis TV

Publié le 7 avril 2021
Images de la série.
L'émission documentaire La belle vie revient pour une deuxième saison sur Unis TV.PHOTO : Fournies par Unis TV

C'est un nouveau départ pour la série documentaire La belle vie, qui amorce sa deuxième saison le jeudi 8 avril, à Unis TV. L'animateur, Julien Roussin Côté, parcourt le pays à la rencontre de gens ou de communautés qui ont choisi un mode de vie alternatif audacieux.

Un texte de Geneviève Potvin

Sur la route depuis quelques années, Julien Roussin Côté a développé un bon réseau et peut compter sur son équipe de production, chez Urbania, pour dénicher des invités aux parcours atypiques. Il a rencontré plusieurs de ces nomades partout au Canada et, cette année, deux des 13 épisodes se déroulent en Alberta.

Dans un épisode tourné sur la fermette de Roger et Virginie Dallaire, à Saint-Vincent, on pourra le voir confectionner des tartes avec Virginie et battre le grain à l'ancienne à l'aide d'une moissonneuse centenaire.

« J'avais déjà fait des tartes, mais avec la méthode de Virginie, c'était la première fois. Avec Roger, tout est un évènement. Il veut s'assurer que l'on ne perde pas les mémoires du passé. Pour lui, les traditions sont importantes. C'était vraiment une super journée! »

—  Julien Roussin Côté, animateur

Sur une note plus personnelle, Julien Roussin Côté affirme que ça lui fait toujours chaud au cœur de découvrir la vitalité des communautés francophones hors Québec.

La vie de nomade et l'éthique du voyage

En terminant l'entrevue, Julien Roussin Côté voulait aborder l'importance du tourisme responsable. L'émission La belle vie est carboneutre : ils achètent des crédits carbone et font planter des arbres pour compenser les émissions de gaz à effet de serre générées par la production de leur série. Il a insisté sur les relations avec les communautés visitées et les traces que les nomades ne doivent pas laisser après leur passage.

« Il y a de plus en plus de "vans" sur les routes et les gens pensent que c'est gratuit et que l'on peut camper partout. Ce n'est pas le cas, il faut se renseigner et s'éduquer. »

—  Julien Roussin Côté, animateur

Dans certaines municipalités très touristiques, comme Tofino en Colombie-Britannique, le passage des nomades crée parfois des conflits avec les citoyens (Nouvelle fenêtre). Certaines municipalités interdisent les caravanes et, selon Julien Roussin Côté, c'est dommage.

Si vous voulez en savoir plus sur la vie de campeur nomade ou si vous voulez connaître des endroits de prédilection pour vous arrêter, Julien Roussin Côté a publié un livre en 2019 qui raconte ses quatre premières années sur la route, Vie de van : récits et itinéraires à faire rêver.