•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le café show, ICI Première.
Le café show, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 4 février 2021

Comment mieux encadrer l’activité des conseillers sur les médias sociaux?

Comment mieux encadrer l’activité des conseillers sur les médias sociaux?

Publié le 5 février 2021
L'oiseau blanc sur fond bleu, l'icône de Twitter
Twitter a éliminé des dizaines de milliers de comptes liés à QAnon.PHOTO : Associated Press / Matt Rourke

Les élus municipaux ont-ils le droit de bloquer un utilisateur sur Twitter? La question est au coeur d'une nouvelle politique au conseil municipal d'Edmonton pour mieux identifier les pratiques à suivre sur les médias sociaux.

Si la politique est adoptée par le conseil municipal, elle encadrerait la possibilité pour un conseiller municipal de bloquer un utilisateur.

L'été dernier, la commissaire à l'intégrité de la ville d'Edmonton, Jamie Pytel, a jugé que les publications du conseiller Mike Nickel violaient le code de conduite du conseil municipal après qu'une publication sur Twitter (Nouvelle fenêtre) a manqué de respect et de décorum à l'endroit d'un autre conseiller.

Elle recommande maintenant que le code de conduite inclue un volet encadrant l'utilisation des médias sociaux par les conseillers municipaux.

Elle souhaite qu'un utilisateur ne soit pas bloqué parce qu'il remet en question une politique ou un commentaire d'un élu. Elle croit cependant qu'un conseiller pourrait bloquer une personne si elle tient des propos menaçants, discriminatoires, obscènes ou s'attaquant personnellement au conseiller.

Pour le professeur de science politique à l'Université de Calgary, Jean-Christophe Boucher, c'est une conversation qui évolue dans le monde politique. Les médias sociaux sont relativement nouveaux dans la joute politique, dit-il, un impact beaucoup plus senti chez les femmes qui sont victimes de commentaires très violents.

Il rappelle que la promesse initiale des médias sociaux en était une d'ouverture et de dialogue. Dans les faits, dans beaucoup de cas, les gens continuent à développer des comportements de sélection. Les êtres humains ont tendance à interagir avec les gens avec qui ils s'entendent et qui ont la même opinion. Une tendance qui semble être plus forte dans les milieux conservateurs, tant au Canada que dans le monde, ajoute le professeur.

Le professeur Jean-Christophe Boucher (Univesité de Calgary) estime que la nouvelle campagne électorale fédérale s'amorce sans enjeux clairs.

Le professeur Jean-Christophe Boucher (Univesité de Calgary) estime que la nouvelle campagne électorale fédérale s'amorce sans enjeux clairs.

Steven Stefaniuk

« L'accès à Twitter n'est pas un droit en soi »

—  Jean-Christophe Boucher, professeur de science politique à l'Université de Calgary

Sans code de conduite, ça devient un environnement qui est propice au harcèlement et toxique, conclut-il.

En guise de solution, Jean-Christophe Boucher propose d'engager des discussions sur les politiques plutôt que sur les personnes.