•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le café show, ICI Première.
Le café show, ICI Première.
Rattrapage du mercredi 11 mars 2020

La criminalisation des thérapies de conversion

La criminalisation des thérapies de conversion

Publié le 11 mars 2020
Stéphane Youdom parle au microphone.
Stéphane Youdom a commis cinq tentatives de suicide pendant la période où il tentait de modifier son orientation sexuelle pour devenir hétérosexuel.PHOTO : Radio-Canada / Brent Roy

Le ministre de la Justice, David Lametti, a déposé un projet de loi qui criminaliserait plusieurs aspects des thérapies visant à modifier l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne. Ces pratiques sont dénoncées par la communauté LGBTQ+ depuis plusieurs années.

Le projet de loi fait suite à une lettre de députés libéraux, dont Randy Boissonnault, au ministre albertain de la Justice Doug Schweitzer en juillet 2019. On pouvait y lire que le gouvernement libéral s’engage à faire tout en son pouvoir pour lutter contre les thérapies de conversion. Un mois plus tôt, le gouvernement albertain avait signifié qu’il mettait fin au mandat d’un groupe de travail chargé d'étudier la question des thérapies de conversion. Stéphane Youdom, un Edmontonien qui a subi de telles thérapies de conversion et qui demandait son interdiction nous offre ses réactions.