•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Comment vous pouvez appuyer la communauté autochtone le 30 septembre

Le café show, ICI Première.
Rattrapage du lundi 20 septembre 2021

Comment vous pouvez appuyer la communauté autochtone le 30 septembre

Faire sa part lors de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Un femme tient une bougie lors d'une veillée à Calgary.
La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, créée par le gouvernement fédéral, a lieu le 30 septembre.PHOTO : Radio-Canada / CBC/Terri Trembath
Le café show, ICI Première.
Le café showPublié le 24 septembre 2021

À l'occasion de notre première chronique dédiée à l'exploration des cultures métisses et autochtones, Celina Yellowbird, Métisse d'origine crie de la région du Traité 6 et membre de la Première Nation d'Alexander en Alberta, nous parle des façons de souligner la toute première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation.

Un premier geste est de porter un chandail orange en commémoration des enfants qui sont passés par les pensionnats pour Autochtones, suggère Celina Yellowbird, qui est aussi étudiante en études autochtones à l'Université de l'Alberta.

Le port du chandail orange vient de l’histoire de la jeune autochtone Phyllis Webstad, à qui les religieuses ont retiré, pour ne jamais le lui redonner, son chandail orange vif lors de son arrivée au pensionnat pour Autochtones de la Mission Saint-Joseph à Williams Lake, en Colombie-Britannique, en 1973.

« C’est pour se rappeler des enfants autochtones qui ont été affectés par les écoles résidentielles. Cette journée a été mise en place pour avoir des discussions sur ces écoles-là et les effets qu’elles ont sur les communautés autochtones aujourd’hui, comme les traumatismes intergénérationnels. »

—  Celina Yellowbird, Métisse d’origine crie de la région du Traité 6 et membre de la Première Nation d’Alexander en Alberta

Une façon concrète d'être solidaire des communautés autochtones est d'acheter un chandail orange, si vous n'en n'avez pas, auprès d’entreprises gérées par les Premières Nations.

Et, au-delà de simplement porter un chandail orange, la journée se veut une occasion de faire des activités dédiées à la découverte des cultures autochtones et à une meilleure compréhension des traumatismes vécus par les Premières Nations, explique-t-elle.