•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Regard sur la voix d'Édith Butler

Le café show, ICI Première.
Rattrapage du lundi 13 septembre 2021

Regard sur la voix d'Édith Butler

Regard sur la voix d'Édith Butler

La pochette de l'album Le tour du grand bois, d'Édith Butler (2021).
La pochette de l'album Le tour du grand bois, d'Édith Butler (2021)PHOTO : Gracieuseté : Edith Butler
Le café show, ICI Première.
Le café showPublié le 14 septembre 2021

Pour le retour de la chronique Regard sur la voix, Marie-Josée Ouimet, doctorante en chant choral à l'Université de l'Alberta, s'intéresse à Édith Butler. La grande dame de la chanson acadienne vient justement de lancer un nouvel album, Le tour du grand bois.

À 79 ans, la chanteuse de Paquetville ne semble pas avoir perdu de l'énergie et de la fougue qui l'animent. Elle est en plein contrôle de sa voix, c'est incroyable, s'exclame l'experte de la voix Marie-Josée Ouimet.

Particulièrement sur l'extrait Pauvre Rutebeuf, une reprise où Édith Butler y présente sa voix dénudée de tout artifice. Les paroles sont très puissantes, ça me rappelle la version Hurt de Johnny Cash, analyse la cheffe de choeur d'Edmonton.

Sur la chanson Ti-gars, Édith Butler est accompagnée de Lisa Leblanc, et aux dires de Marie-Josée Ouimet, on entend l'influence qu'elle a eue sur une génération de chanteurs et de chanteuses.

« Ça vient des tripes! »

—  Marie-Josée Ouimet, experte de la voix

La doctorante en chant vocal rappelle que sur certaines chansons, la voix est une réaction à l'énergie de la musique et non une perfection vocale. On ne peut pas chanter si on y pense trop, il faut que ça viennent du corps!