•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La prolongation de la croissance de votre jardin au-delà de la menace de gel

Le café show, ICI Première.
Rattrapage du mardi 7 septembre 2021

La prolongation de la croissance de votre jardin au-delà de la menace de gel

La prolongation de la croissance de votre jardin au-delà de la menace de gel

Des petites feuilles de laitues sont couvertes de gel.
Certains légumes comme les laitues tolèrent des températures très basses.PHOTO : iStock / Imagesines
Le café show, ICI Première.
Le café showPublié le 7 septembre 2021

L'été tire à sa fin, mais grâce à quelques trucs bien simples, vous pourrez étirer la saison de votre potager. Voici comment.

La première chose à faire pour prolonger la saison de jardinage est de bien se préparer pour les premiers gels. Habituellement, dès la mi-août il y a des avertissements de gel en Alberta, explique Natasha Guillot, la directrice de la Société d'horticulture de Calgary.

Quelques draps ou toiles en plastique pour recouvrir vos plants avant la nuit suffiront. Il ne faut cependant pas oublier de les retirer le matin. À l'inverse, les couvertures antigel elles, laisse passer la lumière du soleil et peuvent donc être installé de façon permanente.

Si les températures dépassent encore les 20 degrés le jour, les nuits sont plus fraîches. Les tomates n'aiment pas le froid, vous pouvez les couvrir pour les garder bien au chaud, insiste Natasha Guillot.

Pas trop tard pour planter

Pour étirer au maximum vos récoltes, il n'est pas trop tard pour planter des légumes qui tolèrent bien le froid.

Le chou frisé et les laitues pourront produire avant l'arrivée de la neige.

Pour l'ail et les bulbes de printemps, Natasha Guillot rappelle qu'ils peuvent être plantés à l'automne.

Conclusion et planification

Durant l'été, vous aurez observé où le soleil était le plus présent dans votre potager. Utilisez les connaissances acquises pour bien planifier le prochain été, explique la directrice de la Société d'horticulture de Calgary. Prenez l'hiver pour y réfléchir tout en vous assurant de vous renseigner auprès de sources locales, souligne-t-elle. Notre climat est très spécifique, il n'a rien à voir avec quelqu'un dans le Niagara, renchérit Natasha Guillot.

Vos sociétés d'horticultures locales ainsi que le Collège de Olds sont d'excellentes ressources pour une récolte fructueuse, l'été prochain!