•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le café show, ICI Première.
Le café show, ICI Première.
Rattrapage du mardi 20 juillet 2021

Doit-on laisser mûrir les tomates sur leur vigne ou non ?

Doit-on laisser mûrir les tomates sur leur vigne ou non?

Publié le 20 juillet 2021
Un plant de tomates sur lequel plusieurs fruits verts sont prêts à être récolté.
À la mi-juillet, vous devriez avoir quelques fruits sur vos plants de tomates ou sinon des fleurs. PHOTO : Radio-Canada / Emma Hautecoeur

Un mois après le début de l'été, devriez-vous commencer à voir des fruits ou des fleurs sur vos plants de tomates et quelles sont les maladies qui guettent vos plantes?

Le plant de tomates n'est pas le plus facile à faire pousser, mais presque tous les jardiniers en herbe en ont dans leur potager mentionne la directrice de la Société d'horticulture de Calgary, Natasha Guillot qui souligne qu'à ce temps-ci de l'été, votre plant devrait commencer à avoir quelques fruits ou sinon au moins quelques fleurs.

Si le développement des tomates est tardif, il faudra penser à protéger le plant plus tard en automne lorsque les fruits seront plus nombreux, mais la température nocturne plus fraîche.

Le mythe de la tomate mûrie sur la vigne

Natasha Guillot est sans équivoque, quand le fruit atteint sa taille mature, il faut le cueillir et le laisser mûrir dans un endroit sec et obscur, préférablement dans un sac en papier. C'est la meilleure chose à faire pour la santé de la plante qui pourra concentrer son énergie à produire d'autres tomates, dit-elle.

Pour maximiser la production, il faut également savoir si les plants sont déterminés ou indéterminés. Les plants déterminés ressemblent à des buissons et n'auront pas besoin d'être taillés. À l'inverse, les indéterminés poussent davantage comme des vignes et vont bénéficier d'être taillés. Il faut couper les drageons, insiste Natasha Guillot au sujet de cette deuxième tige qui vient ralentir la croissance de la plante.

Maladies communes à surveiller

L'enroulement de la feuille est une maladie typique. Elle est caractérisée, comme son nom l'indique, par les feuilles de la plante qui s'enroule sur elles-mêmes et est souvent le symptôme d'un manque d'eau prolongé ou d'une trop grande quantité d'eau. Dans les deux cas, il faudra trouver une meilleure constance dans l'arrosage.

La pourriture des fleurs elle, est associée à un manque de calcium dans le sol. Natasha Guillot recommande de visiter votre centre de jardinage favori qui aura de bons produits pour enrichir votre sol.