•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Bien réussir son aménagement paysager sans pelouse

Le café show, ICI Première.
Rattrapage du mardi 1 juin 2021

Bien réussir son aménagement paysager sans pelouse

Bien réussir son aménagement paysager sans pelouse

Un gros plan de gazon.
Quelques trucs et astuces pour bien entretenir sa pelouse.PHOTO : Freepik / ilovehz
Le café show, ICI Première.
Le café showPublié le 1 juin 2021

Plusieurs options s'offrent aux jardiniers en herbe qui voudraient remplacer le gazon devant ou derrière la maison. Il faut cependant savoir comment s'y prendre.

La directrice de la Société d’horticulture de Calgary Natasha Guillot recommande le trèfle, la menthe, le sedum ou des variétés de plantes natives telles que le fétuque comme solutions de rechange à la pelouse. D'ailleurs, le fétuque est plus résistant au temps sec typique des prairies albertaines que le gazon conventionnel, fait-elle remarquer.

Pour bien réussir sa transplantation, Natasha Guillot recommande de découper son sol en carré pour ensuite le renverser. La terre sera alors exposée et prête à accueillir les nouvelles semences.

Il ne faut cependant pas ménager l’arrosage pour mener à terme ses jeunes pousses. Un arrosage très tôt le matin avant l’apparition du soleil chaud de mi-journée est l'idéal indique Natasha Guillot.

Trèfle : la patience est de mise

Un trèfle à quatre feuilles

Un trèfle à quatre feuilles

Radio-Canada / Istock

Le trèfle a souvent la cote pour remplacer le gazon. Cependant, la directrice de la Société d’horticulture de Calgary prône la patience dans son cas. Ça peut prendre quelques années, mais c’est formidable après, explique Natasha Guillot tout en rappelant que le trèfle va se répandent rapidement.

D’autres espèces comme le thym rampant ou la menthe corse peuvent également être un substitut de pelouse qui dégage une odeur agréable.

Gazon synthétique à éviter

Natasha Guillot ne recommande toutefois pas le géotextile ou le gazon synthétique. Ils emprisonnent la biodiversité, dit-elle. S’il est vrai que ces choix nécessitent moins d’entretiens, le coût d’installation sera lui plus élevé.