•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le café show, ICI Première.
Le café show, ICI Première.
Le café show

Rattrapage du lundi 1 février 2021

Résumé

  • 6 heures 10 minutes

    Tour de table des collaborateurs

  • 6 heures 22 minutes

    Quand s'inquiéter des étourdissements?

  • 6 heures 28 minutes

    Bulletin de nouvelles régionales

  • 6 heures 35 minutes

    Bulletin de sports

  • 6 heures 44 minutes

    Les Canadiens surreprésentés dans la droite alternative mondiale

  • 7 heures 10 minutes

    Tour de table des collaborateurs

  • 7 heures 15 minutes

    Le premier Afro-Canadien documenté en Alberta

  • 7 heures 23 minutes

    Calgary pourrait décider d'ajouter des référendums municipaux

  • 7 heures 30 minutes

    Bulletin de nouvelles régionales

  • 7 heures 45 minutes

    Sensibiliser la population sur les réalités autochtones à l'aide de TikTok

  • 8 heures 10 minutes

    Tour de table des collaborateurs

  • 8 heures 19 minutes

    Chronique économique

  • 8 heures 29 minutes

    Bulletin de nouvelles régionales

  • 8 heures 47 minutes

    Les francophones noirs dans le Midwest  :  Voix, choix et histoire

    Deux fillettes allongées sur un tapis, dans une salle de classe, lisent un livre.

    Les francophones noirs dans le Midwest américain : voix, choix et histoire

    Au cours des dernières décennies, beaucoup d'Africains francophones ont préféré l'Amérique à la France comme terre d'adoption. « Les nations africaines francophones sont en train de déplacer leur allégeance culturelle vers l'Amérique du Nord », explique Claire-Marie Brisson dans sa chronique Francophonie des Amériques, en ce début du mois de l'histoire des Noirs. « Beaucoup de monde, en France même, ont choisi de venir aux États-Unis parce que, même si les préjugés, la discrimination et la force excessive existent toujours aux États-Unis, on avait beaucoup plus d'opportunités. »