•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Au contraire des grandes surfaces, les petits épiciers ne bénéficient pas de l’inflation

Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 29 septembre 2022

Au contraire des grandes surfaces, les petits épiciers ne bénéficient pas de l’inflation

Inflation  :  les grandes entreprises agro-alimentaires s'enrichissent-elles?

Une cliente inspecte sa facture à la caisse d'un grand magasin.
Les épiciers indépendants et l'inflationPHOTO : getty images/istockphoto / Juanmonino
Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9Publié le 29 septembre 2022

Alors que l'inflation grimpe, des entreprises canadiennes ont enregistré des profits élevés, selon une étude. Par contre, pour les épiciers à petite échelle « les profits ne sont pas faramineux », témoigne Denis Clément, membre du Conseil d'administration à la Co-op de Clearview, Manitoba.

Les petits épiciers doivent revoir leurs prix de vente, car ils se procurent des denrées alimentaires à un coût élevé en raison de l'inflation, explique M. Clément. Alors, nous devons augmenter nos prix aussi, parce qu'on ne peut pas encourir des pertes, il faut tout de même faire un profit, dit-il en précisant que « ce n'est pas énorme » comme profit.

« Notre plus gros problème a été l'approvisionnement; à cause de la pandémie, à cause de la guerre en Ukraine et toutes ces choses-là. Ça fait que certains produits ne sont pas arrivés à nous, alors on a dû changer certains produits pour refléter ces changements-là. »

— Une citation de  Denis Clément, membre du Conseil d'administration à la Co-op de Clearview

M. Clément indique que l'engrais a été l'un des produits qui manquaient le plus alors que les agriculteurs en demandent. Les fermiers ont besoin d'engrais, alors ils vont payer plus cher pour l'engrais ou trouver d'autres fournisseurs.

Depuis la levée des restrictions sanitaires liées à la COVID-19, Denis Clément mentionne que les consommateurs se sont retournés vers les grandes chaînes d'épiceries. Nos ventes ont baissé quelque peu. [...] Les gens cherchent toujours les meilleurs prix, puis certains achètent en vrac les produits, déplore-t-il.