•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une vidéo du maire sortant B. Bowman expose l'hostilité dont il a été la cible

Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du lundi 26 septembre 2022

Une vidéo du maire sortant B. Bowman expose l'hostilité dont il a été la cible

Le cyberharcèlement d’élus atteint « des sommets insupportables », dit une analyste

Brian Bowman, lors d'une réunion du conseil municipal.
Une vidéo du maire sortant de Winnipeg, Brian Bowman expose l'hostilité dont il a été la cible.PHOTO : Radio-Canada / Trevor Brine
Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9Publié le 26 septembre 2022

Le maire sortant de Winnipeg, Brian Bowman a récemment publié sur son compte Instagram une vidéo dans laquelle sont compilés des insultes et du harcèlement qu'il a reçus sur les réseaux sociaux pendant ses huit ans à la mairie. « Le maire de Winnipeg dénonce tout haut ce que plusieurs personnalités politiques vivent quotidiennement », appuie l'experte Sophie Séguin-Lamarche.

La haine et le harcèlement sur les réseaux sociaux atteignent aujourd'hui des sommets alarmants surtout insupportables. La démocratie elle-même donne des signes d'épuisement bien visibles depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Mme Séguin-Lamarche, analyste en politique et communication tient à rappeler que Brian Bowman « publie annuellement ce genre de vidéo depuis 2017 ». Celui qui a déjà annoncé qu'il ne briguera pas un troisième mandat pour les élections du 26 octobre dénonçait ainsi le harcèlement dont il a été victime.

Le cyberharcèlement qui vise particulièrement les élus nuit à la démocratie, soutient l'analyste.

« Ça décourage les gens à s'investir dans notre démocratie de peur d'être victimes de ce genre de pratique. Ensuite, l'intimidation force la stérilisation des débats pour éviter les répercussions négatives ou violentes. »

— Une citation de  Sophie Séguin-Lamarche, analyste en politique et communication