•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le ministère de l'Éducation s'occupera de la petite enfance

Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 21 janvier 2022

Le ministère de l'Éducation s'occupera de la petite enfance

La petite enfance se réjouit de relever du ministère de l'Éducation au Manitoba

Photo générique pour illustrer les garderies au Québec.
Manitoba : le ministère de l'Éducation s'occupera de la petite enfance. PHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers
Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9Publié le 21 janvier 2022

Le remaniement ministériel au Manitoba a confié le dossier de la petite enfance au ministère de l'Éducation. Ainsi, le nouveau ministre Wayne Ewasko devient responsable de l'Éducation et de l'Apprentissage de la petite enfance. Cette nouvelle réjouit le milieu de la petite enfance.

C'était quand même quelque chose que le domaine et les partenaires en éducation avaient demandé depuis quelque temps. [...] Nous, on est en faveur, fait savoir Brigitte L'Heureux, directrice générale de la Fédération des parents de la francophonie manitobaine (FPFM). Elle souligne que cette conjonction de l'éducation et de la petite enfance rejoint l'idée de « continuum éducatif » que soutient l'organisme.

Mme L'Heureux affirme toutefois avoir été surprise par la nouvelle. On ne s'y attendait pas. Et puis, il n'y a pas eu beaucoup de conversations autour de ce que ça veut dire. Il n'y a pas eu vraiment d'annonces, même dans le secteur, que ça venait, avoue-t-elle.

Le secteur de la petite enfance ignore encore l'impact de son affiliation au ministère de l'Éducation, selon Mme L'Heureux. Elle présume néanmoins que cela permettra une meilleure cohésion des communications, en citant l'exemple des directives liées à la gestion de la crise pandémique, variables selon les milieux. Elle perçoit également cette affiliation comme une valorisation de la profession des éducateurs et éducatrices de la petite enfance.

Brigitte L'Heureux ne s'attend pas à ce que ce changement de ministère mène à de grandes transformations pour le secteur dans un futur proche. Elle rappelle que les efforts afin d'améliorer le domaine de la petite enfance ont déjà été amorcés grâce à l'entente entre la province et le fédéral conclue pour des garderies à 10 $ par jour.