•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Des pétitions pour un accès universel aux soins de santé

Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 25 novembre 2021

Des pétitions pour un accès universel aux soins de santé

Une coalition déplore le manque d'engagements pour l'accès aux soins de santé

Les bras d'un médecin et de sa patiente discutant, assis à un bureau.
Manitoba : des pétitions pour un accès universel aux soins de santé.PHOTO : iStock
Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9Publié le 25 novembre 2021

La coalition Healthcare for All Manitoba déplore le manque d'engagement pour garantir des services en santé pour tous les habitants du Manitoba, y compris les travailleurs immigrants, les étudiants étrangers, les réfugiés et les sans-papiers.

« On ne peut pas être dans un endroit où on fait tout, où on vit et on paie des taxes et [ne pas avoir] accès à la santé, qui est un droit de l'homme, un droit fondamental », soulève Marie-Paule Ehoussou, trésorière de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (FCÉÉ) du Manitoba, un organisme membre de la coalition.

Ce n'est pas la première fois que la coalition demande au gouvernement manitobain de rendre les soins de santé de base gratuits et accessibles pour tous, rappelle Marie-Paule Ehoussou. « Il n'y a eu aucune avancée, concrètement. [...] Je ne pense pas qu'il y ait vraiment de compromis lorsqu'il s'agit de la santé, parce que soit nous avons accès à l'assurance santé, [soit] nous ne l'avons pas. Donc, il n'y a pas de demi-mesure », affirme-t-elle.

Marie-Paule Ehoussou croit que le gouvernement ne prête pas attention aux revendications concernant ce groupe de la population étant donné qu'il s'agit d'une population dont le statut ne lui permet pas encore de voter. « Mais ce qu'ils oublient, c'est que cette partie de la société, même quand ils n'ont pas l'accès aux droits de santé, continuent de faire les choses de manière légale, continuent de travailler, continuent de s'éduquer et demain, ils deviendront des citoyens qui vont devoir les élire. Je pense qu'ils ne se rendent pas compte des impacts maintenant », prévient-elle.

Le manque d'accès aux soins de santé s'ajoute à la hausse continuelle des frais de scolarité, fait remarquer la trésorière de la FCÉÉ du Manitoba. Cette situation occasionnerait, à la longue, des effets négatifs pour l'immigration dans la province, car, selon ce qu'elle observe, « en général, les étudiants arrêtent de venir au Manitoba ou quittent la province ».

La FCÉÉ du Manitoba représente entre 5000 à 8000 personnes, indique sa trésorière en ajoutant qu'il s'agit de « plusieurs familles qui sont dans ce besoin et qui ne savent pas où mettre la tête ».

La coalition Healthcare for All Manitoba tient une conférence de presse ce jeudi devant le palais législatif pour faire entendre ses revendications.

« J'y serai. J'aimerais inviter tous les étudiants ou tous les migrants à y participer parce qu'on se battra pour nos droits. Et ce serait bien d'avoir du soutien et que plusieurs personnes soient là pour que le gouvernement comprenne que ce n'est vraiment pas de la fiction et que tout ça affecte la vie des personnes », conclut Marie-Paule Ehoussou.