•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le 6 à 9, ICI Première.
Le 6 à 9, ICI Première.
Rattrapage du mardi 15 juin 2021

Réouverture de la frontière ontarienne

Retrouver son chalet de l’autre côté de la frontière

Publié le 15 juin 2021
Un panneau signalant l'entrée au Manitoba sur l'autoroute Transcanadienne, à la frontière avec l'Ontario.
Un panneau signalant l'entrée au Manitoba sur l'autoroute Transcanadienne, à la frontière avec l'Ontario.PHOTO : Radio-Canada / Thibault Jourdan

À partir de mercredi, les Manitobains pourront de nouveau se rendre en Ontario par voie terrestre. Brian Martel, propriétaire d'un chalet à Sioux Narrows, dans la région du lac des Bois, à environ 45 minutes au sud-est de Kenora, fait partie de ceux qui traverseront la frontière dans les prochains jours.

« La priorité, ce sera de préparer le tout », déclare-t-il, en précisant qu’il devra mettre l’eau en fonction et tondre le gazon, qui a sans doute beaucoup poussé depuis la fermeture de la frontière le 19 avril dernier. Surtout, le propriétaire compte « prendre le temps de bien se reposer ».

Il faut dire que M. Martel et son épouse n’ont jamais eu l’occasion de profiter de leur propriété durant une saison estivale entière, puisqu’ils en ont pris possession seulement à la fin de l’été dernier.

Néanmoins, raconte le nouveau propriétaire, la fermeture de la frontière ne l’inquiétait pas trop. « Il n’y avait rien d’urgent », souligne-t-il, en ajoutant qu’il savait pouvoir compter sur l’aide de ses voisins advenant un problème.

Pleinement vaccinés, M. Martel et son épouse se réjouissent de pouvoir maintenant gagner leur résidence. C’est ce qu’ils comptent faire dès vendredi, chargés des pots de fleurs qui attendent patiemment d’intégrer leur nouvelle résidence.

Les propriétaires prévoient aussi d’apporter toute la nourriture dont ils auront besoin, dans l’optique de ne faire aucun arrêt en chemin, en tout respect des recommandations sanitaires.

« Mais de l’autre côté de la médaille, fait-il remarquer, les commerçants dans la région de Kenora, Sioux Narrows, Dryden, ont très hâte de revoir des Manitobains, parce que c’est quand même une source de revenus très importante pour leur commerce ».

Une bonne relation, donc, qui sera préservée si les mesures de santé publique sont respectées de tous, estime M. Martel.